Archives pour la catégorie Famille mazenodienne

Famille mazenodienne – décembre 2015

Photo 1

Comme d’habitude la rencontre de la Famille mazenodienne a commencé par un temps de prière. Ensuite, nous avons partagé autour de deux points essentiels: Université d’été organisée par les Oblats de France et Bicentenaire de la Fondation des Oblats.

Photo 2

Une soixantaine de personnes se sont retrouvées en août dernier au sanctuaire de Pontmain desservi par les Oblats pour vivre l’Université d’été sur le thème « Oser habiter l’Espérance ». Chantal, Jacqueline et Nicole de la Famille mazenodienne d’Aix ont pris part à cette activité. Chantal en parle en ces termes : « les paroles que j’ai entendues à Pontmain m’ont apporté la nourriture que j’attendais pour repartir de Pontmain avec une belle provision d’Espérance ». Jacqueline et Nicole sont aussi ravies de cette expérience qui leur a permis de mieux connaître les Oblats et leur mission.

Photo 3

La préparation du Bicentenaire des Oblats va bon train. Certes, il reste encore beaucoup à faire mais l’engagement de la Famille mazenodienne permet d’espérer que tous les projets seront réalisés dans le délai prévu. La conférence inaugurale sur le contexte historique dans lequel a été fondée la Congrégation suscite déjà beaucoup d’intérêt. Elle sera donnée le vendredi 18 décembre, à 18h30, dans la Maison diocésaine d’Aix-en-Provence.

Krzysztof ZIELENDA, OMI

Une rencontre de la Famille mazenodienne

Photo 1

C’est le mercredi 27 mai, date proche de la fête de saint Eugène, que la Famille mazenodienne s’est réunie pour répondre à une invitation de la Communauté des Oblats d’Aix-en-Provence.
Au cours du temps de prière qui a introduit la rencontre, les participants ont écouté un extrait de la lettre de saint Paul aux Philippiens (2,1-12) ainsi que des passages des Constitutions et Règles oblates concernant la valeur évangélique de la pauvreté et le devoir, pour les Oblats, de se former tout au long de leur vie missionnaire.

Photo 2

Le père Krzysztof ZIELENDA a ensuite rappelé les points essentiels développés par le père Gilberto PIÑÓN, lors de son intervention du 15 février 2015. L’identité des «laïcs associés» avait alors été précisée : «C’est en réponse à un appel du Christ que les laïcs associés vivent leur baptême, éclairés par le charisme de saint Eugène de Mazenod. Dans un esprit de famille, ils partagent entre eux et avec les Oblats la même spiritualité et la même visée missionnaire».

Photo 3

Mais, pour organiser le groupe et lui donner une forme autonome, il était important de prendre en compte notre propre culture ainsi que les souhaits des personnes intéressées. La communauté des Oblats d’Aix a donc présenté aux participants deux propositions. Premièrement, continuer à regrouper autour de la communauté ceux et celles qui, de près ou de loin, sont en lien avec elle : «la Famille mazenodienne». Deuxièmement, rassembler les personnes souhaitant connaître davantage le charisme de saint Eugène et en vivre. Ce groupe, « les laïcs associés », autonome par rapport à la communauté des Oblats, resterait en lien avec la Famille mazenodienne.

Photo 4

Après une réflexion en groupes, nous avons conclu que nous n’étions pas encore prêts à constituer un groupe de «laïcs associés» autonome par rapport à la communauté des Oblats. Nous allons continuer à vivre en Famille mazenodienne, attentifs aux appels en vue de la création du groupe de «laïcs associés».

Chantal BERNARD-BRET

Le père Gilberto rencontre la Famille mazenodienne d’Aix

F1

À l’occasion du 189ème anniversaire de l’approbation de la Congrégation des Missionnaires Oblats de Marie Immaculée et de ses Constitutions et Règles, la Famille mazenodienne d’Aix s’est réunie le dimanche 15 février 2015 avec la communauté des Oblats. Au cours de cette réunion, nous avons accueilli le Père Gilberto PIÑÓN, assistant général, qui nous a présenté l’historique des associations oblates de laïcs.

Photo 2

Dans son exposé, le père Gilberto PIÑÓN a d’abord montré que, depuis deux siècles, les laïcs ont toujours été présents auprès des Missionnaires Oblats dans leur mission d’évangélisation, selon le charisme de leur Fondateur. En effet, Eugène de Mazenod, pressentant l’ampleur de la tâche qui l’attendait, et avant même de fonder la Congrégation, avait rassemblé des laïcs pour l’aider, prier et organiser l’activité missionnaire : déjà un vrai projet de coopération avec les laïcs ! Après la mort du Fondateur, en 1861, différents chapitres généraux de la Congrégation évoquent une association avec les laïcs. L’idée de coopération, puis de fraternité partagée fait son chemin ainsi que celle de création d’une organisation pour aider la mission des Oblats.

Photo 3

Dès 1907, et pour la première fois, le terme de « laïc associé » est utilisé. Ensuite, l’affirmation de l’association avec les laïcs est précisée comme « un prolongement de la Congrégation parmi les fidèles » : des membres qui prennent part aux joies, aux succès et aux échecs de la famille religieuse, qui soutiennent les communautés, la Congrégation, la mission, qui deviennent les « apôtres auxiliaires » des Missionnaires Oblats.
Avec le Concile Vatican II, les laïcs deviennent davantage conscients de leur vocation, le nombre de laïcs impliqués dans la vie de l’Église augmente fortement et de nouvelles formes de collaboration avec la Congrégation se mettent en place. Le chapitre général de 1992 déclare que les laïcs appelés à partager le charisme du Fondateur sont en mission aves les Oblats. En 1996, s’est tenu à Aix-en-Provence, berceau de la Congrégation, un congrès des laïcs associés. Leur identité est alors précisée : « C’est en réponse à un appel du Christ que les laïcs associés vivent leur baptême, éclairés par le charisme d’Eugène de Mazenod. Dans un esprit de famille, ils partagent entre eux et avec les Oblats la même spiritualité et la même visée missionnaire ».

Photo 1

Les laïcs associés sont des passionnés de Jésus-Christ, de l’Église et de la Mission, à l’exemple de saint Eugène. Ils ont foi en la dignité humaine. Ils approfondissent le charisme de saint Eugène. Être laïc associé demande d’être en lien avec une communauté oblate mais aussi en communion avec la famille des laïcs. C’est le partage d’une même vocation, de la même mission depuis saint Eugène, selon sa spiritualité à la suite du Christ.

Chantal BERNARD-BRET

Famille mazenodienne

Réunion de la Famille mazenodienne

Ensuite, le frère Benoît DOSQUET a fait un rappel du Triennium. C’est-à-dire les 3 années préparatoires au Jubilé, qui ont commencé le 8 décembre 2013. Le thème de la 1ère année était : « un cœur nouveau : vie en communauté apostolique ». Celui de la 2ème année est : « un nouvel esprit : une formation permanente ». Et le 3ème thème sera : « une nouvelle mission : zèle pour tout oser ».

Photo 2

Le père Joseph BOIS a ensuite rappelé les circonstances, les conditions et les raisons qui ont conduit Eugène de Mazenod à acheter, en 1815, le couvent des Carmélites, en haut du Cours Mirabeau. Après mûre réflexion, Eugène de Mazenod s’est rendu compte que, pour aider les pauvres, intervenir auprès des campagnes abandonnées, être présent à toute la jeunesse désœuvrée d’Aix, son effort isolé ne suffirait pas. C’est auprès du père TEMPIER qu’il trouve un véritable appui et avec 3 autres prêtres qu’il s’installe dans les locaux récemment acquis. Le 25 janvier 1816 marque donc la date de naissance des « Missionnaires de Provence ». Le 25 janvier 2016, la Congrégation fêtera le 200ème anniversaire de sa fondation.

Photo 3

Le père Krzysztof ZIELENDA a alors présenté le chemin à parcourir jusqu’à cette date et a fait part de certains projets déjà envisagés. Pour célébrer le bicentenaire de la fondation des Oblats, quelques pistes ont été proposées : une messe solennelle à la cathédrale d’Aix le dimanche 24 janvier, le 25 : une célébration entre Oblats suivie d’un repas simple ouvert aux jeunes ou/et aux pauvres, une expo sur l’histoire des missions oblates et sans doute d’autres activités à trouver, à créer, à inventer… Dans cette perspective, les participants à la rencontre ont été sollicités pour donner leur avis, faire part de leurs idées.

Photo 4

Une rencontre aura lieu en février pour préciser ce que la Congrégation entend par « laïcs associés » ou « famille mazenodienne » et aussi pour faire avancer les projets en vue de l’année 2016. Un moment de chaleureuse convivialité autour d’un repas fraternel a clôturé la soirée.

Chantal BERNARD-BRET

Retraite au 60 cours Mirabeau

image

En ce mois d’octobre, le Père Joseph BOIS a donné une retraite proposée aux Oblats et à la famille mazenodienne. Ce temps fort s’est déroulé dans la maison du 60 cours Mirabeau et avait pour thème « la communauté apostolique ».

Photo  2

Dès le premier jour, le ton était donné par la lecture du psaume 62 « Dieu, tu es mon Dieu, je te cherche dès l’aube: mon âme a soif de toi… ».

Au cours de la semaine, chacun a pu, dans le silence, approfondir la Parole de Dieu éclairée par les commentaires du Père Jo, partager des temps de prière en commun, cheminer à Aix et à Marseille sur les pas de saint Eugène.

Lors de la clôture de ces journées, au cours desquelles, Oblats et laïcs, ont fait un bout de route ensemble, les participants ont su dire combien ils avaient apprécié une formule qui associe prière, silence et pèlerinage.

Photo 3

L’accueil des Oblats, le calme et le confort de la maison ont contribué à faire régner un climat serein et confiant dans le groupe. Les personnes venues vivre ce moment fort avaient le désir de trouver du temps pour Dieu, d’écouter, de regarder, de se laisser interroger par sa Parole. Cette retraite, dans la maison du Fondateur des Oblats, a permis à chacune et à chacun de repartir d’un pas plus assuré à la découverte du Seigneur et à la rencontre des autres, autrement dit : être davantage « disciples-missionnaires ».

Famille mazenodienne avec le père Miguel Fritz

Miguel Fritz
image

La soirée a commencé par un temps de prière animé par le frère Benoît Dosquet. Par cette prière, les membres de la Famille ont rejoint les Oblats sur le chemin spirituel vers le jubilé du bicentenaire. Ensuite le père Miguel Fritz, conseiller général pour l’Amérique latine, a présenté la mission oblate dans cette région. La rencontre s’est achevée autour d’un repas. La Famille mazenodienne d’Aix-en-Provence compte environ 60 personnes. Au cours de l’année, il y a 4 rencontres de l’ensemble de cette Famille : une pour la rentrée en septembre, une autour de la fête de Marie Immaculée en décembre, une autre autour de la fête du 17 février et la dernière autour de la fête de saint Eugène de Mazenod en mai. Les membres de cette Famille participent aussi aux réunions de formation qui ont lieu tout au long de l’année selon le rythme choisi par les différents groupes

(Krzysztof ZIELENDA, OMI)