S’inscrire dans une histoire

Avant même de fonder les Missionnaires Oblats de Marie Immaculée, Eugène de Mazenod réunit, en 1813, des jeunes, de toutes classes sociales confondues, sensibles à son charisme ; il les respecte, les aime et croit en chacun d’eux : «devenez un homme respectueux de vos devoirs, devenez un chrétien zélé, devenez un saint », disait-il à Alexandre Tavernier, un jeune qui commençait ses études de droit.

Aujourd’hui, les héritiers spirituels d’Eugène de Mazenod, les Missionnaires Oblats (O.M.I.) poursuivent la mission auprès et avec les jeunes. Nous croyons à la richesse des liens qui peuvent se tisser entre les personnes logeant dans un même immeuble. Découvrir que je peux avoir de l’intérêt pour l’autre et que l’autre peut avoir de l’intérêt pour moi est un chemin de structuration humaine, quelle que soit l’étape de la vie à laquelle je me situe.

Depuis 2005, notre communauté essaye de partager un bout de chemin avec d’autres en ouvrant un certain nombre de chambres à la location et à un projet de vie partagée.

Le Centre International Eugène de Mazenod (CIEM) est situé au centre-ville d’Aix-en-Provence, dans un immeuble qui fut le monastère des Carmélites jusqu’à la Révolution française, d’où l’existence d’un magnifique cloître (ouvert aux résidents, en dehors des activités du CIEM), qui constitue la cour intérieure. Lieu de fondation des Missionnaires Oblats et géré par l’association Centre International Eugène de Mazenod (1782-1861, prêtre Aixois Fondateur des Missionnaires Oblats et évêque de Marseille), il est un centre de formation pour les Missionnaires Oblats et la famille Mazenodienne de notre village planétaire.

image

Le 1er WE de mars 2013, la Frat Oser (devenue plus tard Frat Mazenodienne) avait décidé de prendre la route de Lourdes. Au programme, se retrouver pour faire un bilan en milieu d’année universitaire, découverte du message de Lourdes qui rejoint notre parcours de foi et visite à la communauté du CENACOLO. Un temps fort de l’année que nous ne sommes pas près d’oublier. En 2014, la Frat Oser a visité le camp des milles, près d’Aix.