Cinquième conférence du bicentenaire

Le samedi 10 septembre 2016, Mme Marie-Thérèse OTTAVIOLI a donné une conférence dans laquelle elle nous a fait découvrir la vie et l’œuvre missionnaire du vénérable père Charles Dominique Albini.

Gérard Soldaini et Marie-Thérèse Ottavioli

Gérard Soldaini et Marie-Thérèse Ottavioli

Le père Albini est né à Menton en 1790, dans une famille de « modeste aisance ». Orphelin à 15 ans, il collabore volontiers avec le curé de sa paroisse. Il entre au séminaire de Nice en 1810, étudie la philosophie et la théologie et se montre « humble et charitable ». Il sera ordonné prêtre en 1814 dans la cathédrale de Nice.

Après quelques années d’inactivité et un bref passage comme professeur au Grand Séminaire de Nice, le jeune prêtre rencontre les pères de Mazenod et Suzanne lors d’une retraite prêchée en 1824 par les Missionnaires de Provence à Nice. Impressionné par l’ardeur des deux missionnaires, le père Albini demande à rejoindre Eugène de Mazenod et ses compagnons. Il fait donc son noviciat à Aix et s’engage dans la nouvelle congrégation avec laquelle il se dépense sans compter dans les activités apostoliques. Il participera ainsi à 16 missions paroissiales. De 1827 à 1835, le père Albini, professeur au Grand Séminaire de Marseille est très investi dans des occupations missionnaires en particulier auprès des Italiens dont il parle la langue. En 1835, il part pour la Corse, au couvent de Vico, où Mgr de Mazenod a accepté d’envoyer 4 missionnaires sous la direction du père Guibert.

Lors de la conférence

Lors de la conférence

À cette époque, la Corse est un « vrai désert spirituel », le clergé manque de formation, les mœurs sont relâchées, la vie sociale est perturbée… Les 12 missions prêchées par le père Albini, souvent dans des conditions difficiles, rassemblent, réconcilient, apaisent la population. Certaines de ces missions ont été marquées par des épisodes remarquables ou à caractère mystique.

Emporté par le typhus en 1839, le père Albini est reconnu « Apôtre de la Corse ». Il est aujourd’hui vénéré au couvent Saint-François de Vico où réside la communauté des Oblats de Marie Immaculée.

La Confrérie du Père Charles Albini maintient aujourd’hui une grande dévotion à la figure de cet Oblat et œuvre pour que son saint patron soit un jour canonisé.

Chantal BERNARD-BRET