Expérience de Mazenod :
« De l’agir humain à l’être humain »

« La formation, un processus qui dure toute la vie », tel est le thème de la deuxième année du Triennium oblat, qui nous invite à nous engager dans le processus de la formation continue. L’Expérience de Mazenod est l’un des programmes proposés pour la formation continue. Le père Andri ATMAKA, de la Province d’Indonésie, et le père John MALAZDREWICH, de la Province Lacombe, ont récemment participé à l’Expérience de Mazenod qui s’est terminée par une retraite de trois semaines à Lourdes. Nous partageons ici leurs magnifiques témoignages sur l’Expérience qu’ils ont vécue.

Père Andri Atmaka

Père Andri Atmaka

Je vis comme une bénédiction ma participation à l’Expérience de Mazenod du 5 septembre au 6 novembre 2014. Elle a vraiment représenté un moment de grâce dans ma vie de Missionnaire Oblat et de prêtre. Après 19 ans de sacerdoce, je sentais que mon énergie diminuait tout doucement. J’accomplissais bien mon ministère, mais je ressentais une sécheresse et une impression d’ennui et de vide dans ma vie. J’essayais de ranimer mon esprit et mon zèle, mais j’avais perdu mon enthousiasme. Je savais que j’avais besoin d’une coupure. J’avais besoin d’une nouvelle inspiration dans mon cœur, j’avais la nostalgie des motivations de ma jeunesse quand j’étais un jeune prêtre et un jeune Oblat.
Je rends grâces à Dieu d’avoir eu la chance de participer, au moment opportun, à l’Expérience de Mazenod. Avec 14 autres oblats de plusieurs pays, j’ai entamé ce voyage de deux mois. Ma motivation était l’ouverture. Je me suis ouvert et me suis rendu disponible pour recevoir tous mes frères oblats, ainsi que les propositions qui allaient nous être faites ; je me suis ouvert à toutes les expériences que j’allais pouvoir vivre.

Pères Andri Atmaka, John Malazdrewich et Eko Saktio

Pères Andri Atmaka, John Malazdrewich et Eko Saktio

Pendant la retraite à Lourdes, j’ai eu beaucoup de temps pour approfondir ma réflexion. J’ai pris davantage conscience que j’étais dans une période de transition entre l’agir humain et l’être humain. J’ai réalisé que depuis ma première affectation comme prêtre, j’avais vécu en fonction de mes résultats. Je comptais sur mes propres forces, je voulais être applaudi comme « un bon » par le peuple de Dieu. J’oubliais d’une certaine façon mon identité de Missionnaire Oblat et de religieux. Je me suis rendu compte que dans mon voyage il n’y avait pas toujours eu que des réussites. Il y avait beaucoup de fragilités, d’échecs et de faiblesses dans ma vie et dans mon engagement d’Oblat et de prêtre. Je suis plus conscient que ce n’est que par la grâce extraordinaire de Dieu que j’ai pu réaliser ce que j’ai fait pendant mon ministère, que ce n’est que par cette même grâce que je suis encore debout aujourd’hui.
Grâce à l’Expérience de Mazenod, aujourd’hui je réalise et j’accueille le fait que je ne suis qu’un être humain, avec de nombreuses limitations et faiblesses. Et pourtant Dieu m’aime énormément. C’est un Père qui a attendu le retour de son fils bien-aimé. Dans son amour de père, il est prêt à l’accueillir et à l’embrasser. Je suis donc revenu à la maison. En rapportant non mes réussites, mais mon être. Il m’a dit de ne m’inquiéter de rien, de simplement lui faire confiance. Une fois de plus, il m’a demandé d’être témoin de son amour dans ma vie quotidienne. Je suis reconnaissant d’avoir participé à l’Expérience de Mazenod qui m’a rappelé que je suis toujours aimé par Dieu. Andri ATMAKA, OMI

Pères John Malazdrewich et Marius Nimal

Pères John Malazdrewich et Marius Nimal

Après les trois semaines de retraite à Lourdes, France, nous sommes retournés dans notre Maison de Fondation, à Aix. Les derniers jours nous ont donné la possibilité de commencer à intégrer tout ce que nous avions vécu pendant les deux mois précédents. Alors que nous réfléchissions et partagions notre expérience, il était évident que « l’appel à la conversion » avait été entendu de plusieurs façons très différentes par les participants du programme. Le titre de ce programme, « Expérience de Mazenod », a été judicieusement choisi, puisque c’est exactement ce que ce temps a représenté, une expérience vécue de notre vie oblate, dans l’esprit et le charisme de saint Eugène.
Nous avons clôturé l’Expérience de Mazenod par la célébration de l’Eucharistie dans la Salle de Fondation. Ce fut une expérience particulièrement émouvante. Chacun de nous renouvelait ses vœux en présence des autres. En faisant une fois de plus le vœu de vivre notre vie de religieux dans l’esprit et le charisme de saint Eugène. Nous avons célébré ensemble l’Eucharistie et avons été touchés de pouvoir utiliser le calice d’ordination de saint Eugène. Une expérience vraiment très émouvante ! Nous avons rejoint nos communautés locales et nos ministères renouvelés dans notre vie oblate. John MALAZDREWICH, OMI