L’Expérience de Mazenod et ma rencontre avec Jésus

Au début, cette Expérience de Mazenod (DMX) n’était pas ma priorité. J’y venais pour connaître la spiritualité de saint Eugène, mais sans enthousiasme. Ce qui m’enthousiasmait beaucoup plus, c’était mon projet de faire, avant la DMX, le chemin de Saint-Jacques de Compostelle. Après le Chemin, je rejoindrais la DMX.

Photo 2

Je peux cependant dire aujourd’hui que cette DMX est un cadeau de Dieu, dont je ne saurais être assez reconnaissant. J’en ai reçu de nombreuses bénédictions. Toutes mes questions, surtout d’ordre spirituel, ont trouvé une réponse. J’ai mieux connu saint Eugène et plus important encore, je suis retombé amoureux de lui. Sa vie spirituelle est devenue une inspiration pour vivre ma propre vie. Le connaître et l’aimer m’aide à voir clairement mon identité d’Oblat. Je sais où je vais. Cela donne du sens à ma vie. Je suis empli de reconnaissance pour l’appel à la vie oblate. Comme Oblat, je suis connecté à la formidable histoire de saint Eugène et de la famille oblate. Ce sont des grâces que je n’avais jamais imaginées avant.

Photo 3

La DMX a aussi été une expérience de rencontre très intime avec Jésus. Il m’aime au-delà de mon péché. Il m’appelle à vivre uni à Lui. Il me cherche toujours pour me pardonner afin que je vive en Lui et qu’Il vive en moi. Il ne m’abandonne jamais. Il me montre la manière de vivre ma vie selon sa volonté. Il m’apprend à l’aimer et à vivre une vie joyeuse.

Photo 4

Aujourd’hui je suis empli de gratitude, d’amour et de joie. Je vivrai fidèlement ma vie d’Oblat. Je suivrai sans aucune excuse les Constitutions et Règles. Je donnerai toute ma vie à Jésus dans la prière, la réflexion, l’étude et la mission. Je donnerai toute ma vie pour la mission de l’Église à travers la congrégation, avec un cœur reconnaissant. J’inviterai mes frères Oblats à vivre en Oblats selon le rêve de saint Eugène. Je veux aussi être témoin pour beaucoup de gens du charisme de saint Eugène en privilégiant les actes les plus humbles, simples et cachés. J’oserai tout.

Au nom de Jésus et de Marie

Antonius Radjabana OMI