Mission de la communauté d’Aix d’après les textes fondateurs

Le texte ici présenté est un extrait de la conférence donnée à Rome, le 22 juin 2015, lors du Congrès oblat sur le charisme oblat en contexte.

La communauté d’Aix à En Calcat en novembre 2015

La communauté d’Aix à En Calcat en novembre 2015

Dans son allocution du 21 février 2013 adressée à la nouvelle communauté d’Aix-en-Provence, le Supérieur général citait le père Ferdinand JETTE en disant : « Eugène de Mazenod l’a ressenti dès le début de sa petite Société : il a établi la vie commune avant même de demander la vie religieuse. Il la jugeait essentielle pour deux raisons : comme soutien et stimulant dans notre effort vers la sainteté, et comme moyen de stabilité et d’efficacité dans notre action missionnaire. Il n’avait pas en vue de grouper des francs-tireurs apostoliques ; il voulait constituer un véritable corps – un corps d’élite – comme il disait, une communauté de prêtres et de frères qui soient capables de vivre ensemble sous un même règlement et de travailler ensemble dans la vigne du Seigneur » (OMI Homme apostolique, 1992, pp. 51-52).

Il poursuivait en disant : « A la lumière des paroles du P. Jetté, j’aimerais que cette communauté aide chacun d’entre vous à devenir saint (…) Votre vie en commun doit être caractérisée par une grande communion avec Jésus-Christ, ainsi que par une grande communion entre vous. Cette communion n’est jamais quelque chose de fermé ou de tourné sur soi. Notre communion de vie est un moyen de stabilité et d’efficacité pour la mission, pour le service et l’annonce de l’Évangile aux pauvres et aux abandonnés. Je suis convaincu que, si vous vivez le commandement de la charité que le Fondateur nous a donné, vous serez enflammés du zèle missionnaire. Que toutes vos activités découlent d’une communauté unie qui recherche la volonté de Dieu aujourd’hui et discerne, réfléchit, discute, tire des plans et évalue sa pratique ensemble. Vous serez alors un appel prophétique pour la Congrégation et la société » (LOUGEN L., Allocution à la communauté d’Aix du 21 février 2013, pp. 1-2).

Le désir de constituer à Aix une communauté internationale qui donnerait le témoignage de la vie missionnaire selon le charisme oblat est aussi exprimé par le Vicaire général de la Congrégation dans son allocution du 28 juin 2013 : « Les Oblats qui vivent dans cette maison doivent être témoins du charisme oblat à travers leurs vies (…) La première prédication de la Bonne Nouvelle se fait toujours à travers le témoignage de la communauté oblate et de chaque Oblat en particulier (…) L’expérience vécue d’une communauté apostolique communique le charisme mieux que les présentations power point, les conférences et les partages de foi » (ARCHIATI P., Allocution à la communauté d’Aix du 28 juin 2013, pp. 1-2).

Le rêve du Chapitre général de 2010 est donc celui d’une communauté apostolique à Aix qui vivrait selon le charisme oblat, d’une communauté solidement enracinée dans le Christ, assidue à la prière et fervente dans l’exercice de sa mission, d’une communauté capable de rendre témoignage à l’Évangile dans son milieu de manière rayonnante.

Saint Eugène de Mazenod a fondé une communauté pour une mission dont les frontières sont déjà annoncées dans la demande d’autorisation aux Vicaires généraux d’Aix du 25 janvier 1816. Une communauté oblate est toujours apostolique. La nouvelle communauté d’Aix est aussi fondée pour une mission dont les contours sont énoncés dans les textes fondateurs.

Prière dans la salle de Fondation lors d’une Expérience de Mazenod

Prière dans la salle de Fondation lors d’une Expérience de Mazenod

Dans son allocution du 28 juin 2013, le Vicaire général de la Congrégation la définissait en ces termes : « La mission de cette communauté est celle de l’animation du charisme oblat. Tout sera fait pour aider la communauté d’Aix à accomplir cette mission » (ARCHIATI P., op. cit., p. 1). Les Statuts de la communauté le disent aussi de façon claire : « elle (communauté) se veut comme instrument de formation, première et continue, moyen d’animation et de rayonnement du charisme oblat dans le monde » (Statuts de la communauté oblate d’Aix-en-Provence du 04 février 2013, art. 33). Il est donc évident que l’animation du charisme oblat doit avoir, en permanence, la priorité.

Cependant le charisme oblat ne doit pas être seulement enseigné, il doit être aussi vécu dans un contexte missionnaire. L’animation du charisme oblat trouve son milieu favorable lorsqu’elle s’accompagne de l’exercice de la mission au sein de l’Église. En parlant de celle-ci le Supérieur général disait : « j’aimerais que cette communauté (…) serve de base à une mission efficace pour l’animation du charisme, le ministère autour de l’Église de la Mission et le discernement d’autres activités missionnaires à venir » (LOUGEN L., op. cit., pp. 1-2). Ces paroles invitent la nouvelle communauté d’Aix à un discernement et une créativité permanents dans l’accomplissement de sa mission.

Lors de la fondation d’une nouvelle communauté les statuts et les règlements sont importants, mais leur pertinence est toujours vérifiée au quotidien de la vie missionnaire.

Krzysztof ZIELENDA, OMI