Notre bicentenaire commence à Aix-en-Provence

Participants à la retraite

Participants à la retraite

Nous nous sentons bien chez nous et cependant… dépassés. Dépassés par le projet missionnaire qui a pris naissance ici il y a 200 ans et qui s’est développé dans le monde entier, du pôle aux tropiques. Il faut être Père général pour embrasser la présence oblate dans le monde entier ! Mais chacun d’entre nous a été appelé par le Seigneur à donner sa petite part. Cela est notre fierté et notre joie.

Le thème général de la retraite était celui de notre 2e année du triennium : la formation.

Joseph BOIS nous a aidés à rafraîchir notre premier et unique amour, celui que nous portons au Christ, pour continuer à nous laisser former par lui. Henricus ASODO d’Indonésie, nous a fait découvrir combien l’expérience missionnaire qu’il a vécue a contribué à le former comme homme apostolique ; n’en est-il pas ainsi de chacun de nous? Il a aussi présenté l’apostolat de nos frères oblats dans son vaste pays : Oblats australiens, français, italiens et maintenant indonésiens ont porté et portent encore le Christ à Java, à Bornéo, aux plus pauvres. Benoît DOSQUET nous a fait revivre l’histoire des commencements il y a 200 ans et retracé le visage des pères fondateurs. Qu’il s’agisse de leurs richesses ou de leurs faiblesses, leur expérience nous est utile, elle nous permet d’interpréter la nôtre. Bonga MAJOLA, d’Afrique du Sud, a mis sa jeune expérience à notre service pour nous faire découvrir comment les crises que nous avons pu traverser nous ont aussi formés et combien la croix est présente dans notre mission. Comment l’acceptons-nous, comment la vivons-nous? Et tout cela à travers l’expérience d’Eugène de Mazenod. Krzysztof ZIELENDA nous a interpellés sur la place de la Vierge dans notre vie d’Oblats. Le récit qu’il nous a fait de la proclamation du dogme de l’Immaculée Conception et la part qu’y prit notre Fondateur nous a étonnés et même émerveillés.

Prière dans la salle de fondation

Prière dans la salle de fondation

Chaque jour nous avons pu sortir en ville pour visiter les sites dans lesquels ont vécu Eugène de Mazenod et nos premiers pères. Ces lieux sont à présent gravés dans notre cœur.

Nous quittons Aix, déjà préparés de cœur et d’esprit à vivre ce 200e anniversaire de notre fondation en communion avec tous nos frères oblats du monde entier. Nous avons fait plus qu’un pèlerinage, plus qu’une retraite. Nous avons contribué à ce qu’on pourrait voir comme une « nouvelle fondation » de la congrégation dans le monde à l’occasion de son bicentenaire. Merci à la merveilleuse et généreuse équipe qui nous a reçus et animés.

François CARPENTIER, OMI