Session d’été des scolastiques
Messe internationale

Le 16e dimanche du temps ordinaire, l’église de la Mission accueillait une belle messe internationale animée par les participants à la session d’été des scolastiques. Les paroissiens de l’église de la Mission ont grandement apprécié la richesse de notre famille oblate en cultures, langues et diversité. Pendant la messe, trois jeunes Oblats ont partagé l’histoire de leur vocation et ont témoigné de leur expérience durant cette session. Voici le témoignage de l’un d’entre eux, Dan ZIEGLER, OMI, scolastique de San Antonio (Texas) :

Antonio Diodati, OMI et Dan Ziegler, OMI

Antonio Diodati, OMI et Dan Ziegler, OMI

« J’ai grandi à Boston dans le Massachusetts, mais c’est à San Antonio, au Texas, que j’ai connu les Oblats de Marie Immaculée. Je ne peux pas dire exactement de quoi il s’agissait, mais il me semble que plus je connais les Oblats de Marie Immaculée, plus je trouve chez eux quelque chose de spécial. Être ici à Aix-en-Provence m’aide à comprendre un peu plus cette spécificité. C’est pour moi un plaisir d’être ici, de découvrir cette belle ville et de partager mon expérience avec vous.
L’expérience ici à Aix-en-Provence a été très enrichissante. Non seulement j’ai pu faire la connaissance de mes frères oblats d’un peu partout dans le monde et passer du temps avec eux, mais j’en ai aussi appris davantage sur notre Fondateur, saint Eugène de Mazenod. C’est une chose de lire des documents à son sujet, mais c’est une expérience complètement différente que d’aller là où il a grandi, vécu, exercé son ministère et prêché !

Pendant la messe

Pendant la messe

Un aspect de saint Eugène, c’est son profond désir de Dieu. Sa foi n’avait rien de superficiel, mais elle se construisait chaque jour. En connaissant davantage sa vie, je comprends que sa foi est née d’une profonde conscience de sa faiblesse, et de sa soif personnelle de Dieu sauveur et guérisseur. Le divorce de ses parents, la perte de sa culture et de son identité due à l’exil, sa lutte contre l’ennui et la futilité, tout cela l’a conduit à réaliser que seul Dieu, à travers Jésus crucifié, pouvait donner à sa vie un but et une orientation. Souvent nous nous demandons pourquoi nous luttons, souffrons, semblons perdus, mais c’est justement dans ces moment-là que Dieu nous aime le plus, et cela, je suis en train de le réaliser, a été l’expérience de saint Eugène.

Devant l’église, à la sortie de la messe

Devant l’église, à la sortie de la messe

Une autre chose que j’ai découverte, c’est la grande loyauté de saint Eugène. C’était un homme extrêmement loyal, qui n’en attendait pas moins de ceux qui allaient devenir ses compagnons Oblats. Il mettait chacun au défi d’aimer le Seigneur de tout son cœur, de toute son âme, de toute sa force et de tout son esprit. Ainsi saint Eugène s’est-il activement consacré à aimer et à servir les plus pauvres et les plus abandonnés, parmi lesquels les prisonniers, les jeunes, les paysans qui manquaient de direction spirituelle et d’orientation dans leur vie. Je crois que c’est là que saint Eugène a vu le visage de Dieu et a trouvé le but, le sens, et la vraie joie dans sa vie.
Je ne peux tout dire en si peu de temps de l’histoire de la vie de saint Eugène, mais je peux voir comment les structures qui émergent dans la vie de notre Fondateur ont façonné la congrégation internationale qui existe aujourd’hui et la diversité des hommes, moi inclus, que Dieu a appelés. Comme peut-être beaucoup d’entre nous, je retrouve en partie ma propre histoire, avec ses tours et ses détours, ses doutes et ses craintes, ses faiblesses et ses recherches, dans celle de saint Eugène. Ce qui compte, c’est que c’est à travers cette communauté, les Missionnaires Oblats de Marie Immaculée, que Dieu utilise nos histoires personnelles, nos dons et nos lacunes, pour nous rapprocher de lui, dans une relation d’amour plus profonde. Dans moins de deux mois, beaucoup de mes frères oblats ici présents et moi-même, nous ferons nos vœux perpétuels, ce qui signifie que nous ferons vœu de pauvreté, chasteté, obéissance et persévérance pour toute la vie. Nous comptons sur vos prières et nous prions pour qu’ensemble nous aimions et servions notre Seigneur Jésus Christ aussi passionnément et audacieusement que saint Eugène ».